HISTOIRE DE LA COUTELLERIE CECCALDI

 

L’histoire de la coutellerie Ceccaldi débute dans le village de Zoza, en Corse du Sud, où l’envie de travailler de ses mains naîtra dans l’esprit de Jean-Pierre Ceccaldi. Sa passion pour ce métier, Jean-Pierre la tient de Mr Paul Santoni, l’un des derniers tenants de ce savoir unique sur l’île, qui a su lui transmettre les secrets de fabrication du couteau corse. Puis motivé par son désir de se perfectionner et de laisser libre cours à sa créativité, il installera son premier atelier de fabrication avec sa femme Dany Ceccaldi au cœur de la maison familiale. Passion et opiniâtreté lui conféreront un savoir-faire aujourd’hui reconnu de tous.

La production débute avec le couteau traditionnel corse, le « curnicciulu », puis va s’étoffer d’années en années afin de proposer une gamme complète de couteaux. C’est ainsi que l’on voit apparaître au sein de cette gamme aussi bien des couteaux traditionnels comme la « vendetta » que des couteaux de table, des pièces d’exceptions, des couteaux de cuisine, ou encore des couteaux de poche ; ces pièces sont toujours pensées avec les mêmes exigences : qualité, authenticité et créativité.

La demande étant de plus en plus en importante, la famille Ceccaldi emménagera son atelier à Porticcio, sur la rive sud du golfe d’Ajaccio. Plus vaste et mieux équipé que le premier atelier de Zoza, cet atelier permet d’embaucher puis de former de nouveaux collaborateurs à l’art de la coutellerie. Et c’est ici, qu’aujourd’hui encore, sont fabriqués à la main, avec la même passion, les couteaux de la marque.

Les fils Ceccaldi, Sylvestre et Simon, perpétuent cette tradition, et proposent aujourd’hui leur regard sur une coutellerie contemporaine, respectueuse de son héritage et de ses origines. Cette nouvelle génération innovante et créative permet à l’entreprise de demeurer dans une modernité indispensable à son évolution.

On peut trouver aujourd’hui les couteaux Ceccaldi dans les six boutiques de la marque à : Porticcio, Bonifacio, Corte, Sartène et Paris, où on trouvera également un atelier de réparation et d’affutage afin d’assurer ce qui est un des engagements de la maison : la garantie à vie. En effet tous les couteaux sont signés et bénéficient de cette garantie ; c’est ainsi que la maison Ceccaldi remet en jeu, à chaque réalisation, sa réputation d’excellence.

La maison Ceccaldi est désormais labélisée Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV), ce label est une marque de reconnaissance de l’Etat mise en place pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence.

Depuis les premières créations en 1978 l’idée que se fait la maison Ceccaldi du couteau est restée la même : un objet de tous les jours, utile et esthétique, un outil qui sublime le quotidien. Les lignes épurées et la noblesse des matériaux employés confèrent à ces couteaux caractère et authenticité.

 

 

Jean-Pierre Ceccaldi a débuté sa formation à Sollacaro en Corse du Sud, auprès Mr Paul Santoni, l’un des derniers tenants de ce savoir unique sur l’île. Apres quelques mois d’initiation à ce métier de coutelier, Jean-Pierre créera son propre atelier afin de se perfectionner et de laisser libre cours à sa créativité. C’est donc en grande partie en autodidacte qu’il débute, mais passion et opiniâtreté lui conféreront un savoir-faire aujourd’hui reconnu de tous.

 

 


Simon Ceccaldi se forme tout d’abord auprès de son père avant de partir à la recherche de différents savoir-faire auprès de couteliers de  renom tels que Franck Thomas ou Henri Viallon. Afin d’élargir ses connaissances il ira se former également auprès de l’atelier des meilleurs ouvriers de France, à Saint Etienne, formation où il acquerra des bases techniques en bijouterie, dessin, ou encore gravure.